Tests

Test du Lethal Conception SR-5 BNF de Drone-FPV-Racer

La semaine dernière on vous avait présenté et fait gagné le châssis nu SR-5 de chez Lethal Conception. Cette semaine ou vous fait le test en vidéo !

Une configuration haut de gamme

Si la version « presse » qui nous a été envoyée diffère quelque peu de la fiche produit, on a dans les 2 cas à faire à des composants haut de gamme.

Pour 499€, le SR-5 BNF embarque des moteurs très légers de type 2206 2666KV floqués Lethal Conception. A mettre dessus sont fournies 4 hélices HQ 5×4.8×3 V1S. Les bras étant relativement fins, ce sont des ESCs 4 en 1 de chez Aikon qui pilotent ces moteurs. Il s’agit du modèle AK32 35A sous BlHeli_32 qui accepte jusqu’à 6S en tension d’alimentation. Si la carte de vol du BNF qui nous a été fourni était une Yupi F7, c’est aujourd’hui une Helio Spring que l’on retrouve sur la fiche produit, sous ButterFlight donc.

La partie FPV est confiée à une Foxeer Predator Micro. La caméra FPV renvoie ses images à un émetteur vidéo 5,8Ghz TBS Unify Pro HV Race équipé d’une antenne Lumenier AXII.

Pour finir, c’est une récepteur FrSky R-XSR qui s’occupe de la liaison radio.

Un montage PROPRE

Le tout est très proprement monté et soudé. Les câbles des moteurs sont sous gaine tressée et gaine thermo. Il n’y a pas de longueur de câble en trop. L’ensemble est donc très flatteur à l’œil. De plus aucune fonctionnalité n’a été oubliée. Le Rx dispose bien du SmartPort et le vTx du SmartAudio. Il y a même un condo (en plus de ceux embarqués sur les ESCs 4 en 1). Par contre on aurait bien vu ce dernier dans le châssis et non exposé aux crashs sur le XT60. Dans le même genre, l’Unify est fixé sur la top plate et condamne donc l’installation de la LiPo sur le dessus.

Il n’y a que l’installation des écrous « aveugles » (pressnut) qui nous a fait douter. En effet, il ne semble pas bien « pris » dans le carbone. On en a d’ailleurs perdu un en vol…

Des réglages personnalisés

Si tout est bien monté, tout est également bien configuré. Le SmartPort, le SmartAudio, le SBUS et la télémétrie des ESCs sont correctement configurés dans BetaFlight. Le small_angle est à 180 pour permettre d’armer dans n’importe quelle position (pratique pour un kwad LiPo en bas). Les filtres et PIDs ne suivent pas toutes les préconisations de ce guide mais dans l’ensemble le multi est sain et vole précisément.

Un aileron qui semble efficace

Nous ne sommes pas des pilotes professionnels, surtout pas en race. Mais une chose est sûre, cet aileron maintient l’altitude du drone lors des accélérations. Il a même tendance à le tirer vers le bas d’après nous. De là à vous dire que c’est indispensable en course…

Solide ?

Ce SR-5 ne nous appartenant pas nous avons évité de trop le maltraiter ! Il a cependant pris plusieurs gamelles dont une seule sur du dur, un arbre… Il n’y a aucune casse à déplorer ni même de dégradation du carbone. Il n’y a que l’aileron qui a réussi à se décrocher sur un crash. C’est en fait le support en TPU qui s’est déboîté de la vis qui le maintenait. La frame parait en tout cas relativement résistante.

Conclusion

Ce racer BNF n’est pas donné mais il a l’avantage d’être très bien monté avec des composants derniers cri et d’avoir une bonne base de réglages. Il peut donc convenir aux débutants qui n’ont pas envie de sortir le fer à souder pour commencer (bien que la maintenance le nécessitent bien souvent) ou pour les pilotes qui n’ont pas de temps à perdre dans l’atelier.

Article suivant
Foxeer ClearTX
Commentaire (0)

Laisser un message

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook
Instagram
Et sur Twitter !